Création, fabrication et restauration d'objets d'art

métiers du bois

LES METIERS DU BOIS

 

 

Ces métiers, autrefois subdivisés en "corporations", sont à ce jour tous regroupés au sein même de mon entreprise, à savoir :

 

collage de becquets
L'EBENISTE, qui réalise la «carcasse» du meuble brut. Il conçoit les assemblages, les masses de bois, pour l'obtention d'un objet fonctionnel et décoratif dans son tracé.

C'est également à lui que revient le collage des placages de bois et marqueteries sur le chassis du meuble. Il assure également les opérations de préparations de surface avant le vernissage ou laquage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découpe ?  la scie de marqueteur
LE MARQUETEUR, qui réalise des pièces de placages de bois (pièces d'une épaisseur d'1 mm environ), découpées à l'aide d'une scie spécifique à son métier. Ces découpes sont fonction du dessin à réaliser, ou l'artisan marqueteur suit au plus près le tracé fourni. Il assemble ces petites pièces sur un morceau de papier kraft préalablement tendu, à l'image d'un puzzle, et fourni la dite marqueterie à l'Ebéniste qui aura en charge de coller ces décors sur le meuble.

 

 

 

 

 

Sculpture d'une entrée de serrure
LE SCULPTEUR ORNEMANISTE. La notion «ornemaniste» a son importance, car cette partie de la sculpture ne s'occupe que du décor à proprement parlé. Un sculpteur ornemaniste n'a pas vocation à oeuvrer dans le domaine du statuaire. Ce dernier réalise tous les décors pour les meubles massifs, ainsi que la mise au point de maîtres-modèles servant au bronzier pour être copiés en bronze, aluminium, fonte de fer, acier inoxydable, etc...

 

 

 

 

 

tournage sur bois

LE TOURNEUR SUR BOIS, qui reprend par tournage manuel les masses de bois parallélépipédiques préparées par l'Ebéniste. Il doit réaliser essentiellement des pièces rondes dites de révolution, ou opérer des tournages dits spéciaux pour obtenir des formes recherchées (guillochages, tournage ovale, tournages torses, etc...). Il est appelé à fabriquer du maître-modèle qui sera par la suite moulé et coulé en Bronze.

 

 

 

 

 

 

 

vernissage au pinceau

 LE VERNISSEUR, qui, une fois le meuble poncé par l'Ebéniste, va en sublimer l'aspect par pose d'un vernis à la fois décoratif et / ou protecteur. Il possède à son panel plusieurs choix possibles, tel que la cire, le vernissage au tampon ou encore les vernis dits modernes passés «au pistolet» ou plus traditionnellement "au pinceau". Les vernis, anciens ou modernes, peuvent être d'aspect mat, satiné ou brillant, avec au préalable un pore creux ou rempli selon le rendu visuel souhaité par la clientèle.

Dans certains cas précis, sur demande expresse, les vernis sont polis et lustrés pour rentre leur surface très brillante (très proche d'un polissage métallique).

 

 

 

 

 

 

 

 

Dorure à la feuille

LE DOREUR A LA FEUILLE
, qui applique des feuilles métalliques (or, argent, cuivre, aluminium, laiton), sur des supports divers : plâtre, bois, fer, etc...

 

Pour se faire, il utilise essentiellement 2 techniques : 

  • La détrempe : très répandue pour le bois. Cette technique comprend l'enduisage des bois pour les stabiliser et remplir le pore, puis le ponçage et la reparure du même enduit après siccité. On pose alors l'assiette (colori rouge sur la photo), sur laquelle on va enfin poser la feuille métallique. Le brillant est donné par l'opération de brunissage de la feuille à l'aide de pierre (hématite, agate, etc...)
  • La mixtion : usitée pour le métal qui n'accepte pas l'enduit car trop étanche. C'est un "vernis", qui passé un certain délai, accepte de recevoir la feuille qui s'y colle. Cette technique exclu tout bruni en finition, ce qui donne toujours des dorures mates.